P'tits plaisirs

Bye bye 2022

Bye bye 2022

Cette année, le Vieux Lyon a retrouvé de la jeunesse et de la fougue grâce à ces petits nouveaux, comme le pain, ce vieux compagnon de route, lorsque pratiqué par des néo boulangerspanetoneurs ou focacciateurs.

2022 a aussi vu fleurir une table avec vue et pieds dans la terre, tandis que cet atelier y plonge joyeusement les mains, et que cette jeune femme la met diablement bien en scène.

On a aimé la singularité de ce resto qui régale des oreilles au ventre, de l'artiste lyonnais qui ne voit pas les choses comme tout le monde, de cette vigneronne de centre-ville ou de ce lunetier à la démarche originale.

Découverts au printemps ce traiteur japonais bien planqué qui aide à péter la forme quand, à l'inverse, ce déli crapuleux rend la sieste obligatoire #legrascestlavie
 
Merci à cette brocanteuse d'avoir créé les conditions pour ralentir le temps et à cette terrasse addictive où le temps est suspendu... à l'instar de ce café dernière génération.

Ces 364 derniers jours nous ont également appris qu'une pâtisserie-traiteur pouvait faire voyager, qu'un hôtel donnait envie de poser ses valises, qu'un chef avait le pouvoir d'être sur plusieurs fuseaux horaires à la fois et qu'il était possible d'être dépaysé à quelques kilomètres de son canapé.

Il y a les nouveaux venus mais aussi ceux partis cette année décidément "dur, dur" pour les petites adresses quali : Placid café et Extrait. La Bijouterie. Maison Marie Tounette et Maison Mésange. Entre autres. Snif. Mais stay tuned pour faire provision de bonnes adresses et idées